DSI

DSI des assurances : comment innover sans déstabiliser le système en place ?

1 mars 2021
Infoelsa

Grâce à la data et un ticket d’entrée diminuant au fil de sa vulgarisation, l’innovation digitale est plus que jamais au cœur de la compétitivité des secteurs bancaires et assurantiels. Cela est d’autant plus vrai que ces deux pans de l’économie tendent à fusionner leurs activités, avec pour corollaire la nécessaire mutation des systèmes d’information.
La DSI dans l’assurance est le moteur incontournable des transformations numériques indispensables à la réalisation des objectifs stratégiques. Son défi ? Répondre aux enjeux de la disruption digitale tout en douceur…

Sommaire

Une DSI Repositionnée dans l’organigramme

Puisque l’intégration de l’innovation doit être accompagnée et managée par la DSI des assurances, il est donc temps aujourd’hui de ne plus la considérer comme un simple support d’optimisation des coûts opérationnels et processus. En ce sens, elle doit être activement associée à l’ensemble des projets visant la génération de revenus nouveaux, comme la création d’un nouveau service pour les assurés ou l’implantation d’agences à l’international. L’entreprise y gagnerait en temps, en argent mais aussi en agilité en raison de la parfaite coordination des équipes et des surcoûts évités.

Pour conclure, les DSI en assurances ont de sérieux atouts à faire valoir pour retrouver leur place centrale sur tous les sujets liés à l’innovation digitale ; l’idée étant de leur faire quitter leurs habits de fournisseurs de services IT pour endosser le costume de partenaire à l’excellence opérationnelle reconnue, capable d’anticiper les courants d’innovation, de les faire grandir, d’en mesurer les impacts et les bénéfices en lien direct avec les directions générales.

Des méthodes aujourd’hui inefficientes

Aujourd’hui, l’automatisation de processus et des ERP par les DSI des assurances est quasi inefficiente. Si cette approche permet de gagner en efficacité opérationnelle en interne, elle rebute les clients dont l’expérience est dégradée en raison de l’uniformisation des process. Il est donc essentiel d’offrir une plateforme conçue pour traiter tous les profils grâce à des logiciels assurance proposant des API.
Par ailleurs, il n’est plus tenable de dissocier innovation digitale et DSI des assurances. Car, dans un marché mondial de plus en plus oligopolistique en raison de l’inéluctable concentration des acteurs, il est indispensable de pouvoir déployer rapidement ses innovations de façon industrialisée.

L’excellence opérationnelle pour signature

Comment s’y prendre alors pour intégrer l’innovation dans les DSI des assurances tout en sécurisant l’environnement de l’entreprise ?

Des FabLab à l’innovation opérationnelle

L’une des réponses se situe dans la création de laboratoires d’expérimentation d’entreprise, affranchis de toute contrainte et partenaires de grandes écoles, de laboratoires de recherche universitaire, d’incubateurs et de startups. Cette ouverture permet souvent le recrutement de nouveaux talents, dont les maîtres-mots sont dynamisme, créativité, design thinking et ouverture. L’accompagnement des DSI en assurances, comme d’autres entreprises, est primordial aux équipes pluridisciplinaires pour le développement de leurs projets, l’évaluation de ces derniers en termes de viabilité et sécurité, enfin à leur industrialisation en mode « cyber-sécuritaire ».
La réussite de cette dernière mission assoit naturellement la crédibilité des équipes informatiques, les replaçant où elles doivent être aujourd’hui : au carrefour de tous les métiers et du management de l’innovation.

 

Une DSI Repositionnée dans l’organigramme

Puisque l’intégration de l’innovation doit être accompagnée et managée par la DSI des assurances, il est donc temps aujourd’hui de ne plus la considérer comme un simple support d’optimisation des coûts opérationnels et processus. En ce sens, elle doit être activement associée à l’ensemble des projets visant la génération de revenus nouveaux, comme la création d’un nouveau service pour les assurés ou l’implantation d’agences à l’international. L’entreprise y gagnerait en temps, en argent mais aussi en agilité en raison de la parfaite coordination des équipes et des surcoûts évités.

 

Pour conclure, les DSI en assurances ont de sérieux atouts à faire valoir pour retrouver leur place centrale sur tous les sujets liés à l’innovation digitale ; l’idée étant de leur faire quitter leurs habits de fournisseurs de services IT pour endosser le costume de partenaire à l’excellence opérationnelle reconnue, capable d’anticiper les courants d’innovation, de les faire grandir, d’en mesurer les impacts et les bénéfices en lien direct avec les directions générales.

INFOELSA

Personalisez vos process

Nos solutions vous permettent une personalisation fine de votre solution pourq qu’elle s’adapte au mieux à vos besoins.